Enquête publique du prolongement vers Bernex-Vailly

Enquête publique 2012

Mise à l’enquête publique de constructions ferroviaires

Prolongement du tramway à Bernex-Vailly

 

Requérant : TRANSPORTS PUBLICS GENEVOIS (TPG)

 

Lieu : Route de Chancy, tronçon : jonction autoroute/route de Laconnex

 

Objet :Construction de l’extension de la ligne de tramway Cornavin-Onex-Bernex dite du « Prolongement à Bernex-Vailly ». Cette nouvelle infrastructure, d’une longueur de 2,3 km, permettra de desservir le village de Bernex jusqu’à son extrémité au lieu-dit « Vailly ».

 

Mise à l’enquête : du 10 janvier 2012 au 9 février 2012 

 

 

"l'opposition" de l'ASBEC

Non à un projet qui maintient les dysfonctionnements

une prolongation avec une fréquence au rabais
une prolongation avec une fréquence au rabais

 

L’ASBEC soutient pleinement le principe du prolongement du tram en direction de Bernex-Vailly dont l’enquête publique s’est terminée le 9 février. Néanmoins, elle doit s’opposer au projet en l’état qui ne corrige pas les dysfonctionnements actuels.

 

Plusieurs propositions du projet nous paraissent mal choisies voire carrément mauvaises:

 

Interface bus - tram

Le point principal noir est la poursuite d’un mauvais choix, l’éclatement, la dispersion des arrêts de bus et les ruptures de charge fortement pénalisantes. 

Les graves dysfonctionnements qui ont été constatés lors de la mise en exploitation de la ligne TCOB quant à sa partie terminale à la Croisée de Confignon (correspondances et transbordements) doivent impérativement être corrigés lors de l’extension. 

Nous sommes stupéfaits de voir que les TPG veulent punir les Bernésiens en prolongeant le tram d’un seul arrêt et offrir ensuite une desserte aux rabais jusqu’au terminus (diminution de 2/3 des fréquences par rapport aux trolleybus) pour la majorité des habitants du village. Après six ans de travaux, de galères et de dysfonctionnements majeurs,  c’est inadmissible et incompréhensible. 

Nous demandons  

  • soit de supprimer le terminus intermédiaire de Pré-Marais, 
  • soit de maintenir la navette 47 pour assurer une desserte correcte de l’intérieur du village de Bernex

 

Normes de bruit OPBruit

La question du bruit sur la route de Chancy va être posée avec acuité. L’augmentation du nombre des pistes ne manquera pas de faire augmenter le bruit qui est déjà plus élevé que la norme d’alerte pour les habitants de Bernex-en-Combe. Nous sommes surpris de ne pas voir de mesures antibruit dans le projet. Est-ce conforme à l’Ordonnance OPBruit qui stipule qu’il n’est pas possible de construire de nouveaux équipements de transports si les zones avec dépassements de norme ne sont pas assainies au préalable?

 

Espace-rue

On nous a promis un boulevard urbain – un espace-rue – sur la route de Chancy. On devait «recoudre» les deux côtés de la route. C’est une grande déception ! L’aménagement proposé ne relie pas, il constitue au contraire une barrière architecturale difficile à franchir pour les piétons et les cyclistes, en particulier dans la partie «voie express à 2x2 voies». Le nombre des traversées piétonnes est ridicule pour un soi-disant «boulevard urbain». Tous les 300m dans le projet, avec feux rouges (traversées régulées annonce le projet). Décevant, pourtant le Canton de Genève a demandé et reçu un montant supplémentaire du fonds d’infrastructure fédéral pour les agglomérations à la rubrique «espace-rue» (sic) pour la route de Chancy.

 

Passage inférieur

La présence d’un passage inférieur est indispensable à la sortie de la l’autoroute pour assurer la sécurité des usagers vulnérables. 

L’ASBEC, soutient la commune de Confignon dans démarche, le passage inférieur de la route de Chancy est indispensable pour relier les habitants piétons et cyclistes de la commune de Confignon.

La décision de MM Muller et Unger de minoriser Michèle Künzler à la délégation du Conseil aux transports est incompréhensible.

 

Voie express

 

L’ASBEC est très fortement opposée à l’augmentation du nombre des voies de circulation entre Pré-Marais et le carrefour de Aire-la-Ville sur la chaussée nord qui passerait d'une à deux voies. 

 

Rappelons qu’en 1994, suite à une pétition de l’ASBEC, la route de Chancy était passée de 80 à 60 km/h et que le nombre de voies de circulation étaient réduites. Pour le secteur Pré-Marais - carrefour d’Aire-la-Ville la raison était évidente – et se posera à nouveau. Après le carrefour, les routes n’ont qu’une piste. Les nombreux camions en direction des Cheneviers ou des gravières faisaient la course pour arriver en tête au carrefour de Aire-la-Ville.

Ce retour en arrière n’est pas justifiable.

 

Il n’est pas admissible de prévoir une voie express 2x2 voies (entre la sortie de l'autoroute et la route d'Aire-la-Ville) dans ce qui devrait le futur centre de la localité avec la construction de Bernex-Nord.

 

Le projet de prolongement du tram 14 vers Bernex-Vailly: c'est place à la voiture  !!  Pour les habitants, les piétons et les cylistes on verra plus tard...

 

Les oppositions

Réponse de l'ASBEC à l'enquête publique fédérale (fév 2012)
Enq publique prolongement.pdf
Document Adobe Acrobat 127.1 KB
La réponse de la CITRAP à l'enquête publique fédérale
TCOB Opposition CITRAP.pdf
Document Adobe Acrobat 92.3 KB

Actualités

CourrielASBEC@bluewin.ch

Pour recevoir régulièrement nos informations communiquez nous votre nom et votre adresse électronique